Loading...

10 faux pas capillaires

Manque de temps, négligence ou ignorance sont souvent la cause de notre maltraitante envers nos chers et tendres cheveux. Dans cet article, je vais recenser les 10 faux pas capillaires les plus répandus et essayer de vous expliquer pourquoi c’est MAL, très MAL ! Aimez vos cheveux et ils vous le rendront!

 

On ne fait pas son shampooing de façon anarchique

Shampooing

Je précise! Il ne faut pas faire de gestes « tournant », on ne « touille » pas ses cheveux. Il faut faire des gestes symétriques, avec les mains parallèles l’une à l’autre. Ainsi on ne cassera pas la fibre et les cheveux seront beaucoup moins emmêlés et donc beaucoup plus facile à peigner en sortant de la douche.

 

On ne tire pas sur un cheveu mouillé pour le démêler

Brossage

Il faut prendre son mal en patience et y aller doucement. Un cheveu mouillé est plus élastique et étirable qu’un cheveu sec donc plus mou: on risque de la casser plus facilement. L’idéal étant de les démêler, lorsqu’ils sont mouillés, avec un peigne, mèche par mèche; on a plus la sensation des noeuds qui tirent, qu’avec une brosse.

 

On évite de se laver les cheveux tous les jours

Cheveux sales

Je sais que beaucoup de femmes se reconnaitront dans ce 3ème interdit et le savent mais je tiens à essayer de vous raisonner en vous expliquant pourquoi (moi-même ancienne adepte du shampooing quotidien). Premièrement, plus on se lave les cheveux, plus on stimule le cuir chevelu et donc toutes les glandes sécrétrices (dont la fameuse glande sébacée et son merveilleux sébum). On a donc la sensation d’avoir les cheveux gras toujours plus vite et on se relave alors les cheveux le lendemain. On rentre dans un cercle très vicieux! Ceci est une réaction naturelle du corps mais en plus de cela, nous en rajoutons une couche à cause de la composition des shampooings. Cela nous amène au deuxièmement: les shampooings de consommation courante (ceux des supermarchés par exemple) sont souvent bourrés de silicone et autres produits, qui certes sont censés rendre le cheveu doux et soyeux, mais qui surtout étouffent le cuir chevelu et surcharge le cheveu en agent « gras ». Rebelotte: sensation de cheveux gras = reshampooing le lendemain! On essaie donc d’espacer ses shampooings au moins un jour sur deux en rusant dans un 1er temps avec le shampooing sec et en les attachant, le temps que le cheveu et le cuir chevelu se rétablissent tout seul. Cela peut parfois prendre beaucoup de temps.

 

On ne se lisse pas les cheveux tous les jours

Lissage

Ou les travailler au sèche-cheveux;cela assèche la fibre capillaire et l’agresse. Petit à petit les longueurs et pointes s’appauvrissent et le cheveu devient « mousseux », de plus en plus incoiffable. On ne supporte donc plus de se les laisser naturels; on continue donc à les lisser/brusher. A nouveau, un cercle vicieux est apparu! La solution est de bien les soigner (faire une cure d’huile capillaire à laisser poser la nuit et de soins nourrissants), de les laisser sécher à l’air libre (ou les sécher partiellement au sèche cheveux – sans les tirer avec une brosse) et ensuite de les attacher de façon lâche, le temps que la fibre capillaire soit reboostée.

 

On ne colore pas toutes ses longueurs à chaque passage chez son coloriste

 

Cheveux colorés

Faire sa coloration ou son balayage sur toute la chevelure à chaque entretien dessèche considérablement les cheveux. Certes, on fait sa retouche racine, mais on espace pour l’entretien des longueurs, une fois sur deux ou sur trois suffit. Abuser de la coloration revient à surcharger ses longueurs en pigments: on sature alors le cheveu qui ne renvoie plus la lumière et devient « mat » et terne. La couleur ne brille plus. Abuser des mèches/balayage rend le cheveu sec et cassant. Les longueurs sont alors de plus en plus claires (blond peroxydé) et sont de plus en plus uniformes; il n’y a alors plus de contraste, le blond parait artificiel et les racines se voient d’autant plus quand elles repoussent!

 

On n’applique pas de produits sans rinçage contenant de l’huile sur ses cheveux AVANT tout apport de chaleur

Huile

Attention donc aux sèche-cheveux ou fers à lisser/boucler. Avec la chaleur, l’huile risque de brûler le cheveu (effet cheveux frits garantis). On peut appliquer ces produits sur cheveux secs en finition après son coiffage pour hydrater la fibre capillaire.

 

On ne s’attache pas les cheveux TOUS LES JOURS

 

On observe des pertes de cheveux exagérées ou des zones appauvries aux endroits de l’attache. En effet le cuir chevelu est trop tendu, il ne respire plus et asphyxie les bulbes. Le risque? Des pertes de cheveux excessives, apparition de pellicules ou cuir chevelu qui démange. On privilégie des attaches plus lâches, type tresses, et on adopte des élastiques sans métal.

 

On ne laisse pas ses cheveux morts trainer dans sa brosse à cheveux

 

Cheveux dans la brosse

A chaque brossage, nous perdons une certaine quantité de cheveux, ce qui est tout à fait normal. Mais très souvent, on ne prend pas le temps d’ôter ces cheveux qui se sont déposés sur notre brosse à cheveux. C’est alors un véritable nid à bactéries, poussières et toutes autres traces de pollution qui restent sur votre brosse. Penser à régulièrement enlever les cheveux et à laver de temps en temps sa brosse à l’aide de shampooing tout simplement. C’est autant de saleté en moins qui peuvent s’accrocher à nos cheveux à chaque brossage!

 

On n’utilise JAMAIS son fer à lisser ou à boucler sur des cheveux encore mouillés ou humides

Fer à boucler

Vous l’aurez constater de vous-même: le cheveu « fume » et « crépite » sous le passage du fer. C’est extrêmement traumatisant pour vos cheveux et vous ne faites qu’accélérer le processus de casse.

 

On ne néglige pas ses cheveux

Beaux cheveux

Soigner les, chouchoutez les, coiffez les, sublimez les. On ne laisse pas sa coupe et sa couleur à l’abandon, on prend le temps d’appeler Color-Insitu pour une coupe, une couleur, un balayage pour les mettre en valeur. L’apparence des cheveux en dit souvent long sur la personnalité de chacun; ils doivent alors être magnifiques!

Comments

comments

Leave a Comment


Retrouvez-moi sur Facebook: